Inventaire des collections universitaires


L’Embarcadère du Savoir assure également depuis quelques années la coordination de l’inventaire, de la gestion et de la conservation des collections scientifiques et techniques de l’Université de Liège

imageLarge

Un patrimoine universitaire exceptionnel 

C’est à la fondation de l’Université de Liège, en 1817, par Guillaume 1er d’Orange, que remonte la constitution des collections universitaires destinées à servir la recherche et l’enseignement. Celles-ci se sont progressivement enrichies à la faveur de legs tel que celui d’Adrien Wittert en 1903 qui représente une contribution majeure aux collections artistiques ou de projets scientifiques comme l’expédition menée en 1967 par Marcel Dubuisson vers la grande barrière de corail.

L’Université de Liège dispose aujourd’hui probablement d'un ensemble de collections parmi les plus riches de la Fédération Wallonie-Bruxelles couvrant de nombreux domaines des arts, des sciences et techniques, ainsi que du livre et des manuscrits.

Une partie est conservée et exposée dans des institutions muséales ouvertes à tous, dont les musées et galeries de l'Embarcadère du Savoir. L'autre partie se trouve dans les différentes implantations de l'ULiège, uniquement à la disposition des chercheurs et des étudiants. Ces collections sont gérées par des laboratoires, départements, facultés ou structures internes, au plus près des experts académiques en mesure de mobiliser ce patrimoine à des fins scientifiques ou pédagogiques : musée d'Anatomie comparée au CHU, collections de fossiles à l'EDDy Lab, Musée de Préhistoire au Département des Sciences historiques, Musée de Tératologie et collection Cureghem en Médecine vétérinaire, collections de Minéralogie au laboratoire de Minéralogie, fonds patrimoniaux des bibliothèques, Herbarium à l'Institut de Botanique, etc. Certaines d'entre elles sont parfois accessibles au public sur rendez-vous ou lors de grands évènements. 

Certains des objets et spécimens de nos collections sont reconnus comme Trésors par la Fédération Wallonie-Bruxelles. De nombreux autres éléments de ces collections méritent une reconnaissance particulière en raison de leur grande valeur scientifique ou artistique.

Un patrimoine en cours d'inventaire

L'Embarcadère du Savoir, de par son expertise scientifique et muséologique, a été chargé d'assurer la coordination de l’inventaire, de la gestion et de la conservation des collections scientifiques et techniques de l'ULiège. Notre équipe travaille en relation étroite avec les chercheurs gestionnaires des collections. L'objectif de cet inventaire est d'avoir une connaissance plus précise de cet exceptionnel patrimoine pour pouvoir davantage le valoriser auprès de la communauté universitaire, mais également auprès du grand public.

C'est dans le cadre de cette mission que l'exposition "Du poil de mammouth à l'oeil du cyclope : 200 bizarreries scientifiques" a été organisée. Nous ne le savons que trop peu : les sciences à l’Université de Liège sont riches d’une histoire vieille de plus de 200 ans et nous leur devons de belles découvertes, des instruments de travail proches de l’oeuvre d’art et de grandes personnalités : l’étude des Broméliacées par Édouard Morren (Botanique), le théorème d’Eugène Catalan (Mathématiques), l’apport de Théodore Schwann au développement de la théorie cellulaire (Physiologie), la découverte d’un crâne d’Homo sapiens par Philippe-Charles Schmerling (Paléontologie et Archéologie), les observations atmosphériques menées par Marcel Migeotte au Jungfraujoch, etc. C'est cette histoire que l'exposition a présentée, à travers plus de 200 objets issus de différentes collections universitaires scientifiques et techniques liégeoises avec pour fil rouge le bizarre.

vid-img-1

Création du Pôle muséal et culturel de l'ULiège

De par leur importance, les collections de l'ULiège méritent d’être valorisées davantage, au sein d'un espace permanent qui les représenterait toutes. Le Conseil d’Administration – sous l’impulsion du Premier Vice-recteur Jean Winand – a décidé en janvier 2020 la formation d’un "Pôle muséal et culturel". 

En associant les entités muséales universitaires dans un projet fédérateur, l’Université souhaite apporter de la cohérence à l’ensemble grâce à un angle d’analyse commun, un fil rouge : l’enjeu des sources premières comme fondement des savoirs. Comment l'information scientifique se construit-elle ? Que nous racontent les collections universitaires sur la construction de l'information scientifique ? Dans un monde où le relativisme scientifique gagne du terrain, où la perte de confiance en la science prolifère, il est plus que jamais nécessaire de rendre aux sciences et à leurs méthodes la place qui leur revient.

Le futur Musée de l'Université devrait voir le jour dans l'ancien institut de Physiologie, situé à l'angle de la place Delcour et de la rue des Pitteurs en Outremeuse, derrière l'Institut de Zoologie qui abrite déjà plusieurs institutions muséales en lien avec les collections de l'ULiège : l'Aquarium-Muséum universitaire, la Maison de la Science et les galeries de la Botanique et de l'Évolution. 

Partagez cette page