En coulisse

Chantier des collections

Aquarium-Muséum universitaire


Le nouveau musée de Zoologie de l'Université de Liège demande beaucoup de préparation, notamment, en ce qui concerne les collections. C'est pourquoi un vaste chantier des collections a commencé il y a plusieurs mois. Mais de quoi s'agit-il ?

imageLarge

Rénovation du Musée de Zoologie

Le nouveau musée de Zoologie de l’Université de Liège est un projet ambitieux de développement scientifique, culturel et touristique, ancré dans le rayonnement de l’Université et construit en plusieurs étapes. Il s'agit d'une rénovation totale de la scénographie des collections zoologiques de l’Université, de la médiation des savoirs et de ses outils ainsi que du réaménagement des réserves des collections. Le parcours muséographique permanent sera entièrement repensé et le Muséum ainsi que son patrimoine seront redynamisés, à destination d’un public varié. 

Le chantier des collections

Un travail minutieux, technique et séquencé

Ce projet demande beaucoup de préparation, notamment, en ce qui concerne les collections. Vous l’aurez peut-être remarqué, en 2020, la salle de la Faune Belge a été transformée en espace de travail : le chantier des Collections pouvait commencer. Le but ? Préparer et conditionner les collections pour les préserver, les installer confortablement dans leurs boîtes afin de les déménager en toute sécurité. 

Dès le 23 novembre 2020, l’équipe de l’Aquarium-Muséum s’est lancée dans son premier chantier des collections. Une partie des employés a suivi une formation avec Célia Ragueneau de la société M&M, Museum & Management, afin d’apprendre la manière de mener un chantier des Collections pour renforcer les forces vives qui travaillent sur le projet.

En août 2021, les objets traités en priorité – 5.000 sur environ 20.000 que compte la collection – vont rejoindre les réserves de l’Aquarium-Muséum Universitaire de Liège au 22 quai Édouard Van Beneden, sous la supervision de Marie Bournonville, Responsable des Collections.

Ce chantier de grande envergure mobilise une partie des métiers représentés au sein de l’Institution : la responsable des collections, la restauratrice, la régisseuse des collections, les techniciens. Il fera également appel aux étudiants en restauration en stage au sein de l’Aquarium-Muséum. 

 

AQMU chantier coll2 

Le processus implique différentes étapes

  • La vérification du registre consiste à contrôler que les numéros d’inventaire sont corrects afin d’assurer la traçabilité des objets.
  • La traçabilité et la numérotation permettent de localiser les objets et de conserver un historique de leurs mouvements. Cela s'avérera très utile, notamment, durant la période des travaux. Les caisses contenant les spécimens passeront des réserves aux différents espaces du musée. En effet, les réserves aussi seront en chantier ! La numérotation des caisses et le suivi de leur emplacement nous permettront de savoir, à chaque instant, où est stocké quel spécimen pour le retrouver rapidement.
  • La prise de mesure des différents spécimens.
  • La photographie des spécimens, par pièce ou par lot. Elles permettent une meilleure traçabilité si un spécimen venait à disparaître, par exemple. Cela s’avère également utile pour remettre en place un spécimen qu’on aurait sorti de la caisse.
  • Le dépoussiérage et le traitement permettent de dresser un constat d'état sommaire pour évaluer globalement l’état de la collection et de prioriser le travail de la restauratrice.  
  • Le conditionnement : toutes les pièces sont stabilisées dans des boîtes afin d’être conditionnées de manière à être entreposées, déplacées et conservées dans des conditions optimales. 

Un nouveau Muséum et une réorganisation totale des réserves

Ces opérations permettront une organisation de l’ensemble des collections par typologie (naturalisation, spécimens conservés en fluide, ossements, spécimens conservés à sec) et offrir des conditions de conservation optimales, notamment en termes d’espace. Un spécimen conservé dans des conditions idéales pourra traverser le temps. 

Tous ne resteront pas dans les réserves, certains spécimens seront à nouveau présentés dans le futur Muséum et s'intégreront à la nouvelle scénographie. 

Mettre les techniques du XXIe siècle et les savoir-faire les plus pointus de chaque métier au service de la modernisation du travail muséal, de la conservation des traces du passé, et de l'appropriation qui en sera faite par les visiteurs, est la tâche quotidienne de l'équipe pluridisciplinaire mobilisée dans ce titanesque chantier des collections. Un sacré défi et le début d'une ère nouvelle pour le Muséum !

 

Valérie Tosolini

Découvrez les différentes étapes au fil de nos publications et photos des coulisses de nos réserves sur les réseaux sociaux #chantierdescollectionsaqmu 
Photos © Jacques Ninane et Valérie Tosolini
Contact
Aquarium-Muséum universitaire de Liège

Université de Liège | Institut de Zoologie (Bât. I1)
Quai Édouard Van Beneden, 22 | B-4020 Liège

T +32 (0)4 366 50 21 

Facebook     Site Internet     Instagram

Partagez cette news